Dimanche du Livre de Soissons – Jeunesse – 1er juillet

affiche-dimanche-du-livre-2018-bd3


 

Compte-rendu

C’est le dimanche 1er juillet que s’est tenu le dimanche du Livre Jeunesse de Soissons, organisé par l’association Lire en Soissonnais.

C’est également cette association qui organise le Salon du Livre de Soissons au mois d’octobre, les 13 & 14 précisément pour 2018, où je serai présent comme exposant et pour le prix duquel concourt mon roman « La Gardienne de Danarith« .

Nous nous sommes installés le long du marché couvert, bien à l’ombre, chose indispensable par une journée aussi chaude et étouffante.

Comme à l’occasion de la Fête du Livre et des Arts de Crécy-au-Mont le 27 mai dernier, je me suis retrouvé voisin direct de A Contresens Editions, dont j’apprécie beaucoup le contact et le travail. Un vrai plaisir de les retrouver et de pouvoir de nouveau échanger avec eux en « coulisses ». Merci d’ailleurs à Séverine pour sa bonne humeur et son agréable compagnie. Séverine est illustratrice et elle fait de superbes choses. J’ai toujours les yeux qui brillent quand je vois des artistes en pleine action. Avec elle, j’avais de quoi me régaler les mirettes !

Mon autre voisin direct était un sympathique artiste du cru, avec lequel j’ai beaucoup discuté et qui s’est révélé à la fois sympathique et fort intéressant : Eric Boutigny. Quand on s’intéresse à l’histoire locale, imbriquée dans l’histoire nationale, et qu’en plus il y a des liens familiaux et de la recherche documentaire soignée, on ne peut que susciter mon attention et mon intérêt !

Pour mon intervention, on m’avait alloué une table ronde, voici mon stand apprêté avec les huit ouvrages que je présentais pour l’occasion, tous en auto-édition :

IMG_20180701_115100

Pour cet événement, je proposais donc :

  • 2 romans
  • 1 recueil de contes de Noël régionaux, dont un se déroulant justement à Soissons
  • 5 contes lyriques mettant en scène des créatures légendaires et merveilleuses (griffon, dragon noir, kitsune, sirène nordique et licorne européenne)

L’organisation était bien ficelée, l’équipe très sympathique et accueillante, et nous avons pu prendre un repas convivial ensemble pendant le temps de midi, en partageant nos victuailles et notre bonne humeur :

IMG_20180701_124728

L’après-midi s’est très bien déroulée, à ceci près que la fréquentation a été quasi nulle. Les membres de l’association ont dit n’avoir jamais vu ça, en tout cas pas à ce point, et c’était la quinzième édition.

Bon, de mon côté, je n’ai pas à me plaindre, j’ai fait des ventes tout à fait correctes. Cet événement était sans frais mais on devait reverser 10% de ses ventes à l’association, et c’est à cette occasion qu’on m’a dit que je m’en étais très bien sorti.

En tout cas, cette fréquentation quasi nulle a été l’occasion de discuter avec à peu près tout le monde, et longuement avec les personnes dont les travaux ou les activités m’intéressaient tout particulièrement.

Parmi ceux-ci :

  • des informations utiles en tous genres
  • des contacts utiles et intéressants
  • des ateliers sur des thématiques qui m’intéressent depuis longtemps, comme les livres pliés, l’enluminure, etc. Merci à Jean-Jacques Tarisien pour sa passion contagieuse, sa disponibilité et sa présentation des ateliers proposés
  • l’association Lire en Soissonnais, dont j’ai pu mieux cerner et comprendre le travail et les objectifs

J’ai également reçu une visite fort sympathique. A peine arrivé sur les lieux, l’un des membres de l’association me montre le journal de l’Union de la veille, et un bel article avec une photo bien visible de ma petite bouille. Eh bien sur le coup de 15h30, un journaliste de l’Union me demande s’il peut m »interviewer. Bien sûr, je réponds favorablement, ce n’est pas comme s’il y avait foule dans la rue, et nous avons passé 45mn à discuter. Le journaliste m’a d’ailleurs enregistré et a pris des photos de mon stand, de moi-même seul et de moi-même avec mes deux romans « La Gardienne de Danarith » et « Dynterith, la Cité aux douze Gardiens ». Je m’attends donc à retrouver ma trombine dans un prochain article de l’Union.

C’est chouette de découvrir par hasard un article où son nom et sa photo apparaissent, et motivant de voir que son activité intéresse suffisamment pour qu’un journaliste y consacre 45mn de son temps.

Comme la rue est restée déserte pendant toute notre conversation (j’étais installé de manière à bien voir mon stand), je n’ai loupé personne.

En bref, une demi-journée fort sympathique, avec beaucoup de belles rencontres, des échanges motivants avec ce journaliste de l’Union et des ventes plutôt honorables et très satisfaisantes vu le déroulement de la journée, ou plutôt demi-journée, car l’ouverture au public était de 14h à 18h.

IMG_20180701_124723

Dernier point amusant : j’ai retrouvé, parmi les membres de Lire en Soissonnais, une ancienne camarade de classe du lycée et la maman d’un autre. J’ai fait mon collège (Lamartine) et mon lycée (Gérard de Nerval) à Soissons. Cette ville, c’est une grande partie de mon adolescence, alors c’était aussi l’occasion de retrouver des personnes que j’ai connues.

Merci aux copains soissonnais qui se sont déplacés pour venir me voir et qui, par leurs achats, ont sauvé mes ventes de la journée, qui auraient autrement été bien plus maigres !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close